Le soleil est bien présent et pour ma part je ne suis pas encore en vacances (promis l'année prochaine je m'y prendrais mieux!!) . Des envies de lectures pour compenser dont notamment ceci:

soeursandreas Les sœurs Andreas ont été élevées au milieu des livres. Leur père, un professeur excentrique spécialiste de Shakespeare, leur a d’ailleurs donné à toutes les trois le prénom d’une héroïne du célèbre dramaturge britannique. Les trois sœurs Andreas sont toutes à un tournant de leur vie lorsqu’elles apprennent que leur mère est atteinte d’un cancer du sein. Rose, Bianca et Cordelia se retrouvent alors dans la petite ville universitaire où elles ont grandi. Rose, l’aînée, est restée au pays et est devenue professeur de mathématiques : c’est elle qui s’occupe désormais de ses parents et porte à bout de bras cette famille qui a besoin d’elle – c’est du moins ce qu’elle pense… Alors qu’elle a l’opportunité de rejoindre son fiancé, qui a décroché un poste en Angleterre, elle semble terrorisée à l’idée d’abandonner sa petite vie tranquille… Bianca, la plus jolie des trois sœurs, a quitté la maison très jeune pour partir travailler à New York. Mais emportée par le tourbillon de la vie de jet-setteuse, elle a détourné de l’agent du cabinet d’avocats où elle travaille pour assurer son train de vie effrénée : elle est licenciée. Si elle revient à Barwell, c’est aussi parce qu’elle n’a nulle part où aller et parce qu’elle a honte de ce qu’elle est devenue. Cordelia, la benjamine à qui ses parents ont toujours tout passé, a, elle, erré pendant des années, enchaînant petits boulots, aventures sans lendemain et périodes de défonce. Incapable de se débrouiller seule, elle n’a rien fait de sa vie. Mais lorsqu’elle découvre qu’elle est enceinte, elle se dit qu’il est peut-être temps de grandir… Au cours de ce long été qu’elles passeront toutes ensemble à Barnwell, elles découvriront que les autres, leur histoire familiale et leur petite ville natale pourrait leur offrir plus de que prévu. (source fnac)

coraildarwin Tomber pile sur ce qu'on n'imagine même pas chercher, l'objet d'un désir qu'on ignore éprouver. (...) Les deux femmes, Livia et Vigdis, ont saisi une halle au bond, une balle surgie de nulle part en particulier (et hop). De lien en lien elles ont fini par inscrire une série de mots clés dans un moteur de recherche. Hébergement. Séjour. Etranger. Et elles se trouvent. (source amazon.fr)

Ce n'est que le début de mes envies lectures, je continue de chercher le ou les livres qui me feront rêver, voyager , rire.